Un pas dans la bonne direction

En dehors du business et de l’éducation, l’une des utilisations les plus populaires de la gamification est la santé et le fitness.

Il semblerait que ces derniers temps, il n’est plus possible de parcourir un réseau social sans tomber sur le message d’une de vos connaissances qui a couru, a fait du vélo ou nagé en utilisant Strava ou Fitbit. Une véritable nuisance pour ceux qui ne font pas de sport, et une sorte de jugement pour ceux qui préfèrent rester vautrés sur un canapé.

C’est en partie la popularité de ce type d’applications qui a mené à la création de Step Jockey. Cette application vise à améliorer la forme de ses utilisateurs en gamifiant l’utilisation des escaliers, par opposition aux escalators et autres ascenseurs, et les autres formes potentielles d’exercices qui existent dans un environnement de travail.Le système fonctionne de deux façons. Tout d’abord, des panneaux sont placés sur le lieu de travail pour encourager les gens à prendre les escaliers. Les bénéfices de ce choix sont explicités clairement. Ensuite, les participants sont incités à utiliser l’application gratuite Step Jockey pour mesurer leurs progrès. Entre collègues, il est possible de lancer des compétitions autour du temps nécessaire pour monter un escalier en particulier, ou pour déterminer qui brûle le plus de calories.

Le modèle économique est basé sur la vente des panneaux et sur celle de défis supplémentaires inclus dans le jeu.

Le dirigeant de Step Jockey, Paul Nuki, explique : “Les défis poussent tous les employés d’une entreprise à travailler ensemble vers un objectif, par exemple grimper l’Everest. De plus, il y a des classements et d’autres challenges comme le Tour de France, ou suivre les traces du Père Noël, que nous proposons en ce moment. Mais la véritable compétition est entre équipes.

Les gens ont tendance à former des groupes avec leurs amis plutôt que par divisions ou équipes de travail, ajoute-t-il.

“Il y a deux raisons qui expliquent ça. Si vous cherchez à diffuser le défi de façon virale, c’est plus facile de former un groupe avec cinq amis, et c’est également une question d’identité du groupe. Tandis que si vous demandez aux gens de former des équipes en fonction des divisions ou des groupes de travail, ça ne marche pas. En fait, si une entreprise reconnaît des groupes de travail, les gens ne le font pas forcément. Les gens s’identifient plus facilement avec des amis ou des groupes d’affinités.

“Et si dans une équipe, les gens se connaissent, ils ont plus tendance à s’impliquer et à déceler si quelqu’un est à la traîne. Tout le contraire d’une équipe basée sur 100 personnes travaillant dans le même groupe, où il sera plus facile de se cacher lorsque l’on ne fait pas grand chose”.

Parmi les utilisateurs de Step Jockey, il y a Disney. La société a installé l’application dans ses bureaux de Hammersmith où 130 000 calories ont tété brûlées en une semaine pour 30% d’engagement.

Autre client de prestige, le réseau de banques britannique, Legal and General ,utilise le programme dans la plupart de ses bureaux dans tout le Royaume Uni.

Actuellement, Step Jockey est utilisée dans plus de 7000 bâtiments et plus de 90 pays. Tous n’ont pourtant pas installé la signalisation officielle.

sj3“Nous avons une cinquantaine de clients qui ont disposé leurs propres signalisations, la plupart sont des sociétés bien établies, de solides entreprises installées au Royaume Uni ou aux États-Unis.

“Nous effectuons des sondages auprès de la plupart des participants, et en grande majorité, ils nous font état d’une amélioration du bien-être des utilisateurs. C’est très positif, et les gens apprécient les défis. Ils déclarent également que monter les escaliers à pied est devenu une habitude pour eux. En termes de santé, c’est très important, car tout est une affaire de changement d’habitudes”.

“Une fois que les panneaux sont en place et encouragent les gens, nous constatons, à chaque fois, une augmentation de l’activité comprise entre 10 et 50% rien que par l’utilisation de la signalisation. La moyenne tourne autour de 20% rien que pour les panneaux sans l’utilisation de l’application et des jeux”.

Comme avec n’importe quel programme de forme, le défi est de maintenir l’implication des participants, et c’est là que la gamification et ses nouvelles tâches joue un rôle. Le turnover, tout à fait normal, des participants amène également de nouvelles personnes dans le jeu.

“Même si elle diminue peu à peu au cours du temps, la population d’un bâtiment change constamment, donc il y a toujours de nouveaux participants. L’esprit de groupe a son rôle à jouer également. Quand les gens voient leurs collègues utiliser les escaliers fréquemment, ils suivent”

“Notre activité progresse. Nous avons de plus en plus de clients”.

Les postes de travail en position debout est une nouvelle addition au catalogue. Des panneaux intelligents sont installés sur le poste et les utilisateurs tapent dessus quand ils commencent à l’utiliser. Ils retapent quand ils ont terminé, ainsi que temps passé debout est comptabilisé ainsi que les calories dépensées.

Paul Nuki ajoute : “Si quelqu’un l’utilise pendant deux semaines, il apprend comment travailler efficacement en restant debout”.

“L’autre élément, c’est la marche. Si vous équipez des bâtiments avec de larges passages, vous pouvez encourager les gens à marcher. Ça fonctionne également pour les écoles. La santé des enfants est évidemment un sujet à la mode en ce moment”.

L’activité va continuer de se développer l’an prochain avec de nouvelles fonctionnalités qui vont permettre à l’application de continuer son travail après que vous ayez quitté votre lieu de travail. Si vous restez trop longtemps assis et que vous avez un meeting, l’application va vous encourager à y aller à pied, par exemple.

Paul Nuki est optimiste. Le succès d’applications comme Strava et Fitbit vont améliorer l’acceptation du concept. Il croit que beaucoup de sociétés verront dans Step Jockey une meilleure alternative.

“Les entreprises accueillent favorablement Step Jockey car beaucoup d’applications basées sur l’utilisation du podomètre vous amènent hors de l’entreprise. Si vous pouvez bouger mais rester sur votre lieu de travail, pour les entreprises c’est une bonne chose”

“Beaucoup de sociétés mènent des opérations complexes, et le travail d’équipe y est crucial. Tout ce qui peut amener les gens à tisser des liens est forcément bienvenu”.

Ronnie Dungan 

Your Comment