“Réparer” la formation, la quête de mLevel

Dave Cutler, le dirigeant de mLevel, société spécialisée dans la formation  en entreprise, a déclaré que son entreprise allait “réparer” la formation grâce à son approche par à-coups.

Pour Dave Cutler, “La formation est cassée, et nous sommes ici pour la réparer”.

“De nos jours, les gens s’impliquent dans énormément de choses. La difficulté, c’est qu’ils s’impliquent dans des domaines qui sont éloignés de ceux auxquels ils sont confrontés sur leurs lieux de travail. Donc, nous nous sommes dit, prenons ce qui intéresse les gens dans leur vie personnelle et transposons-le dans l’entreprise pour résoudre le problème que nous avons avec la formation”.

Le système mLevel propose des missions à but pédagogique qui restent courtes (d’une à deux minutes), de façon à ce que l’utilisateur ne décroche pas au milieu de la session. Les modules de formations d’une heure ont été remplacés par des jeux et des vidéos accrocheuses, rapides, répétitives et intenses. Ainsi l’attention de l’utilisateur est captée et cela l’aide à retenir les connaissances acquises sur le long terme.

La formation est progressive. Les utilisateurs doivent améliorer leur score au-delà d’un certain cap pour débloquer le niveau suivant de contenu éducatif. Les scores de leurs collègues sont visibles une fois que la mission est terminée, ce qui ajoute un élément compétitif.

Le système utilise également un outil d’analyse pour aider les employés à identifier leurs plus grandes lacunes dans les connaissances nécessaires à leur entreprise.

“mLevel collecte de nombreuses données sur les connaissances réelles de vos utilisateurs” explique Dave Cutler. “Les administrateurs système peuvent regarder ces données et suivre qui progresse dans la maîtrise des connaissances, et qui pourrait être en difficulté”.

Il ajoute que ces données pourraient également être utilisées pour déterminer de grandes tendances, par exemple si certaines régions ou divisions d’une entreprise partagent les mêmes lacunes ou forces.

“Nous pensons qu’apprendre peut être fun” explique-t-il. “Et nous pensons que le fun permet d’avoir de meilleurs résultats”.

Basée à Chicago, mLevel a levé 5 millions de dollars en juillet dernier. Cette somme devrait lui permettre d’étoffer son équipe.

Your Comment