Quand envisager un serious games de formation?

Depuis la naissance du marché du serious-games en 2007 beaucoup de produits ont été développés et il est possible d’identifier les situations dans lesquelles le serious-games a prouvé sa pertinence.

  • Lorsque le besoin est récurrent : un bon serious games nécessite du temps de développement et un budget moyen un peu supérieur à du E-learning classique. L’investissement sur un outil de ce type se justifie pour des besoins récurrents de type :
    • Passage d’un premier entretien virtuel pour des postes à hauts volumes de candidatures
    • formation des managers à l’entretien d’évaluation annuel
    • Formation de vendeur etc…

Des produits quasiment clef en mains existent sur ces besoins identifiés.

  • Lorsque la mise en situation est importante: imaginez la problématique d’un manager de plateau dans un call center. Il surveille l’activité générale du plateau, est régulièrement interrompu par des questions de télé-opérateurs, doit régulièrement remotiver ou alerter. Comment lui faire appréhender les priorités, comment lui inculquer les bons réflexes, comment mesurer sa performances dans le temps. Un serious-game qui mettrait l’apprenant en situation par le biais d’un avatar, de divers scenarios est plus pertinent que n’importe quelle autre formation digitale.
  • Lorsque l’environnement physique est primordial. On parle alors de simulation. Il n’est pas étonnant que les serious-games se soient fait une place particulière dans les domaines suivants :
    • La formation de haut niveau: il est préférable et moins couteux de s’entrainer à opérer virtuellement que sur des patients, de piloter un avion, de gérer le fonctionnement d’une usine dans des univers virtuels que dans la réalité.
    • La sécurité : les distances, le temps, les diverses procédures peuvent être intégrées dans des simulations scénarisées de sécurité qui avec les dernières technologies (réalité augmenté et virtuelle) peuvent également générer un niveau de stress.
  • Lorsque la formation concerne une équipe qui doit fortement interagir. L’aspect multi-joueurs offert par certains jeux permet de recréer les niveaux de dépendances et d’interaction nécessaire. La modélisation de gestion de projet complexe multi-acteurs, multi-entités, multi-pays permettent de gagner du temps réel.

Nos conseils :

  • Accepter de travailler sur un temps long (de 3 à 12 mois) pour les développements spécifiques.
  • En cas de besoin générique chercher l’existence de produits clefs en mains ou de prestataires ayant déjà réalisé un jeu répondant à la majorité de vos besoins. Il en résultera une durée de développement plus courte et un budget plus serré.
  • Pensez aux besoins actuels mais également aux possibles besoins futurs afin d’intégrer la flexibilité nécessaire dans votre produit.
  • Pensez au déploiement de votre serious-game, à son éventuelle intégration dans votre plateforme LMS.
  • Sélectionner avec attention votre prestataire. La qualité de la communication client/fournisseur est primordiale.

 

Your Comment