Les outils de base de la gamification

Dans leur nouveau livre,The Gamification Toolkit : Dynamics Mechanics, and Components for the Win, Kevin Werbach (professeur de Droit et d’éthique des affaires à Wharton) et Dan Hunter (Doyen de l’Australia’s Swinburne Law School) proposent de nouveaux outils pour propulser la gamification à un autre niveau.

Nous vous proposons un extrait d’une interview que Kevin Werbach à donné à  Knowledge@Wharton pour présenter cet ouvrage.Les erreurs à ne pas faire

 “Vous ne pouvez pas prendre quelques éléments ludiques et les saupoudrer dans un processus. Vous devez penser aux outils à votre disposition de façon systémique. Ensuite, demandez-vous comment vous pouvez les appliquer judicieusement pour atteindre vos objectifs ? The Gamification Toolkit énumère une palette de 30 outils et vous donne des exemples sur la bonne façon de les utiliser.

Warton explique également que n’utiliser qu’une poignée de mécanismes de jeux n’est pas suffisant si vous recherchez davantage qu’un simple engagement initial. La gamification exploite ce qui fait de nous des humains (voir notre article sur les motivations profondes). Ce dont vous avez besoin, c’est créer un système complet qui offre du challenge et des récompenses et qui corresponde à vos besoins en termes de données et de temps. Ce système doit vous donner un sens de l’éventualité, donc vous ne devez pas tout le temps ré-utiliser les mêmes éléments.

Le langage de la gamification

Avec plus de 60 millions d’utilisateurs, Duolingo est devenu le premier site d’apprentissage des langues sur Internet. La grande différence avec ses concurrents, c’est qu’il utilise la gamification. Il suscite ainsi l’adhésion et l’implication de ses utilisateurs via une monnaie virtuelle, des succès à débloquer et des missions. Ces différents moyens sont particulièrement efficaces.

Ni l’Alpha, ni l’Oméga

Kevin Werbach  met en garde : “Je préviens toujours les gens car il ont tendance à penser, oh, c’est vraiment une excellente nouvelle technique qui va transformer quelque chose que les gens détestent en quelque chose qu’ils aiment. Non ! Si vous détestez faire quelque chose, vous allez toujours détester le faire. Cependant,  en  faisant participer vos utilisateurs à des activités qui dans certains cas,  semblent ennuyeuses ou inintéressantes,  vous pouvez trouver des moyens de les rendre attractives et stimulantes. Pour cela, il faut les associer à quelque chose de motivant”.

La gamification peut-elle fonctionner partout ?

Je pense que la gamification est une technique clairement horizontale. Elle peut fonctionner dans n’importe quel contexte où vos avez des gens et une envie de les motiver ou de les impliquer. Tout dépend de ce que vous pouvez imaginer. Nous voyons des exemples de gamification partout, depuis des sites de loisirs jusqu’aux réseaux de fournisseurs et de logistique dans des sociétés industrielles bien installées. La gamification a été adoptée quasiment partout dans le monde.

L’état du marché

Il n’y a jamais eu autant d’adhésion à la gamification et jamais aussi largement. Je vois des exemples de gamification dans des entreprises de pratiquement tous les secteurs, partout dans le monde.  Maintenant, nous avons besoin de plus de données. Il nous faut plus de recherches de la part d’universitaires comme moi pour nous aider à identifier les meilleurs pratiques.

Your Comment