Les enseignants ont besoin de formations aux technologies

Selon une nouvelle étude, les enseignants d’outre-Manche n’ont pas reçu les formations nécessaires pour implémenter les nouvelles technologies correctement dans les salles de classes.

L’étude basée sur 500 enseignants britanniques tant dans le primaire que dans le secondaire a été menée par Instructure, une société spécialisée dans les technologies appliquées à l’éducation. Elle a révélé qu’un tiers des professeurs dans les écoles primaires, et à peu près autant dans le secondaire, ne se sentent pas à l’aise avec l’utilisation des nouvelles technologies dans le curriculum scolaire.

De plus, les professeurs dans les écoles du service public sont moins bien préparés à l’utilisation de nouvelles technologies dans les salles de classe. Près de la moitié, 49,3% exactement, déclarent ne pas avoir reçu les formations adéquates. Ce pourcentage est de 43,9% pour les professeurs des écoles du secteur privé.

Cette année, l’utilisation et la mise en place des nouvelles technologies dans les écoles a coûté autour de 623 millions de livres au gouvernement britannique. Ça représente 11800 livres par école, en prenant en compte 24372 établissements en Angleterre.

Samantha Blyth, directrice des écoles chez Instructure explique : “Ce n’est pas l’enthousiasme pour la technologie qui manque chez les professeurs britanniques, et il y a une énorme adhésion au fait qu’elle améliore l’enseignement”

“Le problème est que les systèmes tendent à être imposés verticalement, depuis le sommet de la hiérarchie vers la base. Les professeurs ne peuvent pas les adapter pour coller à leur propre style, ou aux besoins spécifiques de leurs élèves”.

“Nous avons désormais la sophistication nécessaire pour écarter certains des obstacles qui gênaient les professeurs. Mais ils ont besoin de systèmes qui soient faciles à utiliser, ainsi que de formations pour qu’ils les adoptent”

 

Your Comment