La Chine gamifie la bonne citoyenneté

Selon plusieurs sources, le gouvernement chinois utiliserait la gamification pour une application assez effrayante qui récompenserait les “bons citoyens”.

Sesame Credit relie votre score de crédit personnel (un indicateur existant dans les pays anglo saxons qui quantifie la solvabilité d’un emprunteur en prenant en compte divers paramètres comme les revenus ou le patrimoine) avec votre comportement sur les réseaux sociaux. Le score est basé sur ce que vous partagez sur les réseaux sociaux : les informations positives à propos des succès du pays rapportent des points, au contraire des nouvelles qui critiquent le pays. Ce que vous achetez a également un effet, les marchandises “pratiques” ou produites localement rapportent plus de points que des biens de consommations importés ou jugés accessoires.

Obtenir un score élevé permet d’emprunter plus facilement, d’avoir des réductions et autres avantages. Des critiques se sont fait entendre comme quoi ce système pénalise les gens qui auraient des amis avec des faibles scores.

Ce qui est effrayant, c’est que les pénalités pour avoir un faible score pourraient inclure des restrictions sur les possibilités d’emploi ou même une connexion internet moins rapide.

Un peu plus tôt cette année, la BBC avait fait état d’un document prévisionnel du conseil des affaires d’État qui indiquait que le crédit social permettrait de façonner “un environnement d’opinion publique qui glorifiait la confiance”. La chaîne avait mis en garde contre ce nouveau système qui récompenserait les actes qui “entameraient cette confiance”.

Pour le moment, Sesame Credit est un dispositif optionnel, mais il deviendrait obligatoire à partir de 2020.

Your Comment