Head Start, pour un bon début à l’école

D’après une recherche financée par le National Institutes of Health (les instituts nationaux de la santé aux Etats-Unis), Head Start,  un serious game à destination des parents aide les jeunes enfants à retenir les compétences de lecture et les bons comportements d’apprentissage tout au long et au-delà de leur dernière année de maternelle.

Le programme s’intéresse particulièrement à ce que les chercheurs en éducation surnomment “l’oubli estival”, ou la tendance des élèves à oublier ce qu’ils ont appris pendant l’année au cours des vacances d’été.

Head Start External Web Site Policy est un programme fédéral qui vise à améliorer la préparation à l’école auprès des enfants pauvres. Lors de leur dernière étude, les chercheurs ont étvalué le programme REDI-P (Research Based Developmentally Informed Parent) . Le problème de l’oubli estival affecte les enfants de tous les âges, mais il est spécialement prononcé parmi les enfants venant de milieux défavorisés qui viennent juste de commencer l’école.

Le programme s’articule autour de visites à domicile de la part de conseillers éducatifs qui fournissent les parents en matériels scolaires comme des livres, et des jeux éducatifs. Ils les conseillent également sur les meilleures façons de les utiliser.

Ces matériels renforcent les leçons tant sociales que purement académiques ainsi que les préparations que les maternelles ont reçues en utilisant Head Start.

Les chercheurs ont comparé les enfants venant du programme REDI-P avec un groupe qui a reçu du matériel éducatif mais qui n’a pas participé au programme. Les enfants de REDI-P ont montré une bien meilleure rétention des capacités de lecture et d’apprentissage et ont manifesté d’importants progrès dans leurs performances académiques et leurs interactions sociales.

L’étude, publiée en ligne sur Child Development, a été menée par le docteur Karen L. Bierman, directrice du centre d’études de l’enfance à l’université d’état de Pennsylvanie de l’University Park.

“Dans plusieurs cas, les performances scolaires en maternelle établissent le schéma pour les performances académiques des années qui vont suivre” explique le docteur James A. Griffin, en charge des branches développement de l’enfant et Comportement à la  NIH’s Eunice Kennedy Shriver National Institute of Child Health and Human Development, qui a financé l’étude.

“La réussite, ou l’échec, en maternelle est souvent annonciateur de la façon dont l’enfant va se comporter lors de son parcours scolaire et académique. Les chercheurs ont démontré qu’il est possible d’alimenter et enrichir les compétences acquises dans les années qui précèdent l’école et de les aider à mieux faire la transition vers la maternelle”

Précédemment, les chercheurs ont développé le programme de classes REDI-P pour promouvoir la préparation à l’école et pour encourager l’émergence des compétences de lecture et de développement social et émotionnel parmi les enfants avant leur dernière année de maternelle.

REDI-P cherche à étendre ces bénéfices de l’année pré-maternelle en augmentant le nombre de visites à domicile et en les étendant à l’été ainsi qu’à toute l’année de maternelle.

Your Comment