Du fitness en réalité virtuelle

En Nouvelle Zélande, un concept de fitness en réalité virtuelle mélange des graphismes et des sons de qualité cinéma avec des exercices de haute intensité dans une pièce spécialement adaptée. Les exercices de fitness sont synchronisés avec des écrans disposés tout autour de la pièce. Des instructeurs s’occupent de contrôler le rythme de la session.Le concept est sorti de l’imagination de Les Mills, Jr, le petit fils du champion olympique néo-zélandais et fondateur du plus gros fournisseur mondial en exercices de fitness chorégraphiés à destination des cours de fitness en groupe, Les Mills International.

Le nouveau programme a été créé en réponse à un livre blanc qui, en plus des thèmes de la connexion, de la personnalisation et de la convergence, explorait l’intégration de la technologie dans le fitness, et l’activité physique en tant que jeu.

“Les jeunes consommateurs ou les moins de vingt ans représentant maintenant la moitié du marché mondial du fitness. Cette nouvelle génération a soif d’expériences riches en technologie, et beaucoup de ses représentants amènent leurs propres objets connectés et leurs contenus personnalisés dans les salles de gym pour modifier leurs façon de s’entraîner” explique Les Mills.

“Nous savons qu’ils sont demandeurs en expériences riches en technologie et nous voulions créer quelque chose qui comble ce besoin en combinant les exercices avec des interactions sociales et du divertissement” ajoute-t-il.

“Nous voulions réinventer tout ce que les gens attendent d’une session d’exercices et créer un endroit hors du temps, un lieu loin du quotidien, où les gens seraient inspirés”.

Les Mills explique que cette recherche pour obtenir une expérience toujours plus authentique dans ces  royaumes virtuels implique que les prochaines générations du produit s’accompagneront de l’odeur, du mouvement du sol et même de la pluie.

“Nous savons que la technologie évolue de minute en minute. Les idées qui semblaient ridicules il y a deux ans sont dorénavant totalement faisables et nous voulons être à l’avant-garde de ces développements”.

Il vise un public de 20 millions de personnes qui utiliseront ses studios de fitness en réalité virtuelle d’ici 2020.

 

Your Comment