Balbutiement de la gamification Indienne

La société indienne Nasscom, spécialisée dans la gamification, vient de former un groupe d’intérêt spécial chargé d’assurer la liaison avec les agences gouvernementales qui explorent l’utilisation de la gamification dans divers secteurs d’activités.

Rajesh Rao, président du Nasscom’s Gaming Forum, a déclaré qu’avec l’émergence de l’Inde en tant que centre majeur de développement des jeux, la gamification est également en pleine croissance dans le pays.

Il ajoute que “Le gouvernement prévoit de distribuer des tablettes dans les écoles primaires. Une fois que des jeux éducatifs sont installés, les enfants peuvent se familiariser avec des sujets complexes”

Rajesh Rao conçoit également la santé comme un important marché émergeant pour la gamification, et les plate-formes basées sur la réalité virtuelle seront prochainement utilisées dans un vaste spectre de disciplines médicales.

“Les capacités d’attention des individus sont de plus en plus faibles. Il est devenu difficile pour les entreprises ou pour les gouvernements de maintenir leurs employés au fait des derniers développements dans de nombreux domaines. Les entreprises allouent des budgets substantiels dans la formation, mais, si la gamification était adoptée, elles économiseraient à la fois du temps et de l’argent”.

L’Inde compte plus de deux cent sociétés de jeux. Entre 15 et 20 pour cent officient dans le domaine du serious gaming. Rajesh Rao pense qu’avec l’effort du gouvernement vers une Inde numérique, la diffusion de la gamification dans de nombreux domaines devrait être plus forte.

Le groupe d’intérêt se réunira prochainement à Delhi. Il permettra à de nombreuses sociétés de jeux d’échanger des ressources ou des idées sur les meilleurs moyens d’introduire la gamifcation dans plusieurs domaines. Nasscom prévoit de rencontrer des professionnels des ressources humaines et des responsables IT pour leur démontrer comment la gamification peut les aider.

“L’un des obstacles majeurs face aux agences gouvernementales est le manque de connaissances (de la gamification) sur le terrain. Nous essayons d’y remédier et d’aider ce processus”.

 

Your Comment