Un système à base de serious gaming s’embarque sur la Royal Navy

Une filiale du groupe BMT Group, BMT Defence Services a été sélectionnée pour fournir un système d’entraînement de parcours en 3D aux nouveaux porte-avions de classe Queen Elizabeth (QEC) de la Royal Navy. Il devra accompagner le programme d’entraînement des personnels qualifiés et familiers avec les systèmes industriels de BAE (SQEP).

Le système d’entraînement en 3D sera créé par l’équipe de BMT et utilisera sa dernière solution d’entraînement, Engage.

Le personnel qui entretient et opère sur les portes-avions QEC de la marine britannique bénéficieront d’entraînements afin d’être capables de naviguer sur ce type de navire en toute sécurité tout en réalisant les tâches qui leur sont confiées.

A la tête de BMT Information Systems and Information Assurance, Simon Luck a commenté ce choix de BMT : “Nous travaillons sur le serious gaming et sur les technologies immersives de réalité virtuelle depuis plusieurs années. Étant l’un des designers originaux de la classe Queen Elizabeth, c’est une formidable occasion de soutenir d’avantage nos partenaires industriels dans le développement d’une solution d’entraînement qui soit efficace, fiable et pratique pour ces navires iconiques.”

.Cet entraînement va permettre aux personnels de se familiariser avec les différents aspects du navire, y-compris son agencement, les chemins d’évacuation et sorties de secours, ainsi qu’avec les dispositifs de sécurité les plus importants présents à bord.

Selon Simon Luck, un environnement simulé constitue un moyen efficace et bon marché pour entraîner les personnels.

“Nous avons hâte de travailler avec BAE Systems sur ce programme où notre expertise en matière de développement de logiciels, de capacités de visualisation, en facteurs humains et en conceptions de navires va pouvoir être exploitée afin de fournir une offre totalement unique”.

En charge du support de la Queen Elizabeth Class, John Newell a déclaré : “Cette solution innovante en 3D va aussi avoir une utilité plus large quand ces deux navires vont entrer en service en tant que composante du processus continu d’induction pour les nouveaux arrivants. Ce sera un outil utile quand les informations opérationnelles de ces navires pourront être communiquées en avance aux forces embarquant, qu’elles soient britanniques ou d’autres nations. C’est un outil précurseur pour n’importe quelle force de travail industrielle qui travaillera sur ses navires, partout dans le monde”.

Your Comment