Un jeu pour sensibiliser aux violences domestiques

Un important projet de l’Université de Huddersfield financé par l’Union Européenne va permettre le développement d’un jeu destiné à faire diminuer les niveaux de violences domestiques.

 Un groupe interdisciplinaire s’est vu offrir 400 000 euros de la part du programme de recherche de la zone Est Caraïbes de la Délégation de l’Union Européenne : Towards a Future Free from Domestic Violence.

 Cette somme financera une enquête consacrée à divers facettes de la violence domestique dans l’île de la Grenade et les Barbades. Ce projet a été baptisé None in Three.

 Les données collectées seront utilisées pour développer un jeu de rôle informatique interactif pour éduquer et modifier le comportement des potentiels coupables de tels actes de violence, tout en cherchant à mieux protéger ceux qui sont susceptibles d’être des victimes.

 “Il y a suffisamment de preuves qui nous indiquent que les jeux vidéo peuvent créer de la violence” explique le Professeur Adele Jones, à la tête de l’équipe en charge du projet. “Donc, ce que nous voulons faire, c’est explorer comment nous pouvons créer un outil éducatif qui pourrait générer de l’empathie, ou de la non-violence”

 L’Université de Huddersfield va travailler avec la Sweet Water Foundation, basée à Grenade, sur des campagnes sur les violences sexuelles sur les enfants.

Pour le Professeur Jones, la recherche va également se concentrer sur les groupes de femmes marginalisées ou vulnérables.

Quand le jeu sera développé, il sera expérimenté sur des groupes de jeunes gens issus des Caraïbes. La langue utilisée sera adaptée à plusieurs pays, mais le contenu ne devrait pas varier d’un pays à l’autre.

Your Comment