Le Serious Games Institute entre en guerre contre les troubles du déficit de l’attention

Le Serious Games Institute de l’Université de  Coventry a collaboré avec des chercheurs en Belgique et aux Pays-Bas sur un nouveau traitement pour aider les enfants souffrant de troubles du déficit de l’attention et d’hyperactivité.

Les résultats des recherches et essais ont visiblement montré une nette amélioration dans le comportement des enfants.

Le traitement prend la forme d’un jeu sur Internet, appelé Plan-It Commander. La recherche a démontré que ce jeu aide les joueurs a développer des compétences pour mieux appréhender les défis de la vie quotidienne, en particulier la gestion du temps, les capacités d’organisation et les relations sociales.

Les essais du jeu ont impliqué 170 enfants, principalement des garçons, âgés de huit à douze ans. Les parents et enseignants des enfants ont rempli des questionnaires à propos du comportement des enfants, leurs capacités à se concentrer sur des tâches, leur self-control et d’autres facteurs avant et après une période de dix semaines passées sur le jeu.

Les résultats ont montré que les enfants souffrant des troubles du déficit de l’attention qui ont joué à Plan-It Commander pendant dix semaines et jusqu’à trois fois par semaine en plus de leur traitement habituel, ont vu leur comportement sensiblement s’améliorer dans le monde “réel” selon leurs parents et professeurs.

Pamela Kato, Professeur de Serious Games à Coventry et coauteur de l’étude explique : “Nous sommes ravis que le jeu s’avère utile pour les jeunes enfants souffrant de troubles de l’attention, en plus de leurs traitements cliniques. Pendant qu’ils s’amusent en jouant au jeu, la recherche a montré que leurs capacités relevant de la vie quotidienne s’améliorent. Ces capacités sont importantes tant à l’école que dans leur vie sociale”.

Le principal auteur de la recherche, Kim Bul, a rejoint le Serious Games Institute au début du mois d’Avril 2016. Précédemment, elle a travaillé à la Yulius Academy (Scientific Department of Yulius Mental Health Care) et à l’University of Applied Sciences de Rotterdam.

Your Comment