Le serious game au service du E commerce

Realistis a présenté au Consumer Electronics Show (Las Vegas, 5-8 janvier 2017) une plate-forme e-commerce temps réel basée sur la réalité virtuelle. Ce concept innovant peut trouver de nombreux débouchés dans l’univers du « serious gaming ». Philippe Manzano, fondateur de la start-up montpelliéraine nous présente sa technologie…

Partant du postulat que les marques ont besoin de plus en plus de lien avec leurs différentes typologies de clientèles et que rien ne vaut l’immersif pour construire une relation durable, Realistis a codé une solution temps réel de e-commerce pour la réalité virtuelle et augmentée. La start-up a ainsi créé un véritable pont technologique pour définir un nouveau canal de distribution dans lequel le placement de produit s’exécutera sur un espace virtuel.

Afin de rendre plus concret ce nouvel usage, ses équipes ont développé un « serious game » gratuit (logiciel de jeu qui combine une intention sérieuse et aspects ludiques) dans lequel le joueur peut construire son propre univers de boutique virtuelle avec des cubes (tables, étagères, maison, présentoirs…), qui sera visualisé par les possesseurs de casques de réalité virtuelle disponibles sur le marché, tel que le HTC Vive et bientôt l’Oculus Rift d’Oculus VR, le Razer HDK 2 d’OSVR, le Samsung Gear VR, le Google DayDream View et le Google Cardboard.

Un simple clic sur un bouton et les produits du catalogue issus de la base de données de la plate-forme e-commerce concernée sont importés en temps réel dans la scène de réalité virtuelle. Le joueur aura également la capacité de se déplacer au sein des autres boutiques créées et d’apporter sa contribution à cette boutique et les produits affichés.

Philippe Manzano précise : « Notre innovation ouvre la porte à de nouvelles expériences utilisateurs, de placement de produits dans des jeux réalistes, de Marketplace immersive… […] La possibilité de vendre des produits aux utilisateurs sera ajoutée dans une future version. Pour cela, nous nous appuyons aussi bien sur le retour des utilisateurs de VR que des e-commerçants, petits et grands, qui souhaitent investir en VR pour se développer sur ces nouveaux canaux de distribution ».

Comments