La gamification à l’aide des retraites Anglaises

Selon une femme politique et conseillère du gouvernement britannique, les travailleurs du Royaume-Uni doivent être encouragés à souscrire à des régimes de pension et à s’investir plus dans les programmes actuels grâce à la gamification.

Interrogée sur comment inciter les citoyens à augmenter leurs contributions aux régimes de pension professionnels, la baronne Altman a répondu que l’utilisation plus poussée des applications et de la gamification pouvait amener le grand public à s’intéresser davantage aux fonds de pension.Elle a ajouté que la simple augmentation du montant minimal des contributions « ne représentait pas une solution à part entière ».

S’adressant à un comité du travail et des pensions rattaché à la Chambre des communes, elle a affirmé : « Trop souvent par le passé, les régimes de pension se sont reposés sur quelqu’un d’autre, qu’il s’agisse de l’employeur, du gouvernement ou d’un conseiller financier, pour percevoir l’argent du client sans jamais vraiment interagir avec ce dernier. »

« L’autosouscription est l’occasion pour eux d’impliquer le client, de lui faire bonne impression, avec des produits fiables et un service de qualité, et de lui donner envie de s’engager davantage. »

« Il suffit de rendre le tout un peu plus amusant, grâce à des applications et à la gamification. Ça se fait de plus en plus, et face à ces produits qui attirent et retiennent l’attention, avec des taux de résiliation de 10 % environ, le client se dit : “C’est bon pour moi, je suis content d’être ici, et je compte m’investir encore plus dès que possible.” »

« Ça se passe comme dans n’importe quel autre secteur d’activité : si le client va faire ses courses chez vous et que l’expérience lui a été agréable, il finira par revenir. En revanche, s’il a le sentiment d’avoir été mal ou injustement traité, il dira : “Non, merci.” »

« Il faut qu’en 2019, la majorité des personnes participant à un régime de pension se disent : “Mon régime a bien travaillé pour moi. Je veux pouvoir en faire plus dès que possible.” »

 

Sa conclusion a été la suivante : « Beaucoup de régimes de pension cherchent à passer à la vitesse supérieure et à interagir avec les clients comme ils ne l’ont jamais fait auparavant, et nous devons tous les encourager dans cette voie. »

Your Comment