Des kényans créent un centre dédié au jeu pour résoudre les problèmes d’eau.

Un centre sur le serious gaming vient d’être lancé au Kenya grâce au soutien d’une société locale de distribution d’eau.

Le Chezo Serious Gaming Hub est soutenu par VIA Water. Il est conçu pour découvrir et soutenir des initiatives visant à résoudre les problèmes concernant l’eau tant au Kenya qu’ailleurs en Afrique.Le centre aspire à regrouper des experts en jeu venus des Pays Bas et du Kenya afin qu’ils inspirent et aident à incuber des startups locales.

Parmi les autres partenaires du centre, on trouve iHub, un incubateur pour la croissance technologique au Kenya, Upande, une société spécialisée dans le web mapping et les systèmes informatiques d’information. Il y a également Deltares, un institut indépendant pour la recherche appliquée, notamment dans le domaine hydraulique et de l’eau souterraine, ainsi que Floodcom, qui organise divers ateliers dans le management de crise et The Barn, un studio de jeu basé au Pays-Bas.

“Utiliser les jeux pour éduquer et enseigner est une vielle tradition en Afrique. Il suffit d’évoquer le célèbre, et sans doute très ancien jeu “Mancala” également connu comme étant le jeu des semis, utilisé pour enseigner l’agriculture et la résolution des problèmes. Les jeux font partie intégrante de la tradition africaine” explique Gladys Kitnoy, la responsable des programmes de iHub.

Une fois que le projet sera terminé, tous les matériels de formations issus du centre seront disponibles gratuitement pour tous les entrepreneurs.

Cela impliquera deux phases : des ateliers de jeu qui s’achèveront par des “game jam” pour sélectionner les gagnants du programme qui pourront ensuite participer à la seconde étape où ils recevront une aide supplémentaire de la part des partenaires du consortium pour développer davantage leurs projets.

Les trois équipes lauréates remporteront également des primes allant jusqu’à 2000 euros.

 

Comments