BMW utilise la technologie Unreal Engine VR

BMW est devenu le premier fabriquant de voiture à introduire une dose de système de réalité virtuelle provenant entièrement de l’industrie du jeu vidéo  dans le développement d’un véhicule. Cette offre propose des avantages décisifs par rapport aux autres systèmes de réalité virtuelle sur le marché, et c’est la première étape pour que la réalité virtuelle devienne un outil de développement de la plupart des constructeurs, dans un avenir proche.

L’adoption de ce système informatique permet d’économiser énormément de temps et d’efforts, spécialement dans les premières étapes du développement. Les investigations en réalité virtuelle pouvaient auparavant être réalisées uniquement dans des locaux spécialisés. En incorporant de l’électronique grand public, les développeurs gagnent un degré inédit de flexibilité, chaque modification pouvant être implémentée et testée très rapidement. De plus, les développeurs partout dans le monde sont désormais capables de prendre part au processus de décision depuis leurs bureaux sans avoir à voyager trop loin. C’est seulement une fois que les designs de prototype ont été approuvés à l’aide des casques 3D qu’ils seront construits pour des tests plus avancés.

BMW a employé des systèmes de réalité virtuelle dans ses processus de développement depuis les années 90. La société réaffirme son statut de pionnier en implémentant systématiquement une technologie d’un secteur qui n’avait pas précédemment été particulièrement concerné par les applications industrielles. Depuis ce printemps, les composantes venues de l’industrie du jeu vidéo ont permis aux ingénieurs et designers de s’immerger de plus en plus souvent dans des mondes virtuels toujours plus réalistes. Les cycles d’innovation plus courts de l’électronique grand public se traduisent par un éventail plus large de fonctionnalités ainsi que par des coûts plus faibles. Cela permet de retranscrire plus de fonctions des véhicules dans les modèles de réalité virtuelle, et de façon toujours plus réaliste. De plus, il est également possible d’adapter le système aux stations de travail des différents développeurs avec un minimum d’efforts.

Cette technologie correspond totalement à la stratégie de BMW  qui repose sur les technologies innovatrices et la numérisation. Les fonctionnalités des véhicules et les nouveaux designs intérieurs peuvent rapidement être modélisés avec l’aide d’expériences visuelles. Cela rend possible de simuler de la conduite en ville tout en reproduisant ce à quoi ressemblerait l’extérieur du véhicule, mais aussi si un affichage est difficilement lisible ou difficile à atteindre en fonction de l’angle de vue ainsi que la position des sièges. À chaque instant, les ingénieurs en charge du développement ont l’impression de s’asseoir dans un véritable véhicule dans une situation réelle de conduite.

A la suite d’une évaluation soutenue pendant l’année 2015, BMW a opté pour implémenter les solutions les plus puissantes actuellement disponibles. Grâce à un support fourni par le fabricant d’ordinateurs mobiles HTC, plusieurs kits de développements HTC Vive ont été utilisés dans des projets pilotes dès l’automne 2015.

Les composants clés de cette solution consistent en un casque disposant de deux écrans haute-résolution et un système de positionnement basé sur le laser qui couvre une surface de 5 mètres sur 5. Les graphismes sont générés par le moteur graphique Unreal Engine 4 de Epic Games, ce qui permet un rendu stable à 90 images par seconde avec une qualité photo-réaliste. Les calculs sont effectués par des ordinateurs de jeu haut de gamme,  avec des composants overclockés et  disposant de refroidissement liquide. Il y a notamment des processeurs Intel Core i7 et deux cartes graphiques TitanX. Des progrès supplémentaires sont attendus tant au niveau du matériel que du logiciel du casque HTC. Ils seront évalués régulièrement.

Cependant, les sensations visuelles ne font pas tout. Pour cette raison, BMW emploie un intérieur réutilisable qui, grâce à l’utilisation du prototypage rapide, améliore encore la perception en produisant une expérience de réalité augmentée. Un retour acoustique précis et stéréoscopique, notamment du son des des moteurs BMW, intensifie encore plus l’expérience immersive. Ceci, combiné avec les modèles de réalité virtuelle permet de tester le véhicule dans différents environnements. La copie totalement réaliste du véhicule produite par cette méthode est jusqu’à présent unique dans l’industrie automobile.

Le système de positionnement HTV Vive Lighthouse recouvre une pièce avec un champ de lumière invisible qui est suivi par les senseurs du casque de réalité virtuelle et ses manettes. Les lasers de ce système balayent l’espace suivi régulièrement, avec des intervalles de quelques millisecondes, ce qui permet d’avoir un suivi ultra précis de chaque mouvement du corps ou de tout changement de la direction regardée par le porteur du casque. C’est grâce à ce système de suivi très précis et stable que le porteur du casque peut se déplacer dans un environnement virtuel sans aucune interférence. C’est essentiel non seulement pour créer une impression spatiale qui correspond au maximum à la réalité et qui maximise le niveau d’immersion, mais aussi pour faire du casque de réalité VR quelque chose à laquelle il est facile de s’habituer. Le système de réalité augmentée qui a été développé en interne par BMW permet de s’assurer des interactions optimales entre les différents appareils et les composants comme le modèle de réalité virtuelle, le prototypage rapide, le casque et le système de suivi.

Comments