Apprendre les maths avec des moutons !

Un jeu de puzzles payant basé sur les mathématiques est devenu l’un des succès surprises de l’App Store d’Apple pour TinyBuild.

Baptisé Divide by Sheep, il est vendu comme un jeu mathématique pour les gens qui n’aiment pas les mathématiques.

“Si l’éducation était fun, je n’aurais pas arrêté au lycée” explique Alex Nichiporchik, le dirigeant de TinyBuild. “Je n’ai jamais vraiment envisagé que Divide by Sheep devait être un jeu éducatif. Au lieu de cela, je me suis concentré sur le moyen de vous faire faire des mathématiques avec de jolis graphismes et un prétexte un peu fou. Jamais vous ne vous rendez compte que vous faites des équations et des fractions”.

Le jeu, vendu à 2,99 euros était parmi le top 1000 des applications les plus vendues de l’App Store lors de sa sortie au mois de Juillet. Et il est toujours dans le top 500 des jeux de puzzle sur le store américain.

Nous avons appris que le jeu attirait les gens de par sa simplicité. Les premières versions du jeu ont été testées sur des joueurs lors de l’événement PAX South et d’autres conventions de jeux dans les stands interactifs de TinyBuild.

Dès que quelqu’un passe quelques minutes dans un niveau, d’autres participants peuvent le rejoindre pour résoudre collectivement le puzzle. C’est là que nous avons su que le jeu fonctionnait. Créer le prétexte et l’histoire c’est quelque chose que nous avons créé autour des puzzles après que le design du jeu soit plus ou moins terminé. Les gens ont besoin d’un guide émotionnel, d’un “pourquoi est-ce-que ça se passe ?”

L’histoire de Divide by Sheep s’appuie sur un style de bande dessiné très coloré et n’utilisant quasiment pas de texte et aucune voix.

Les joueurs doivent y sauver un mouton de la Mort en le faisant rebondir sur de multiples plates-formes jusqu’à la sécurité toute relative d’un radeau de sauvetage qui les amènera sur des rives moins dangereuses. Au fur et à mesure que les joueurs progressent  sur les 150 niveaux du jeu répartis sur cinq mondes différents, la difficulté s’accroît.

Your Comment